La Myopie

La Myopie est un défaut de vision qui se traduit par une vue floue des objets lointains, mais ceux à proximité sont perçu correctement. Mécaniquement, l’œil est trop long pour sa puissance et les images se forment en avant de la rétine. La myopie apparait souvent à l'enfance (6-7 ans), évolue pendant l'adolescence, pour se stabiliser (en général) à l'âge adulte.
Plus la Myopie est forte, plus la distance de vision nette est courte.

La myopie est schématiquement divisée en trois catégories.

Les petites myopies se situent entre 0 et -2.00 dioptries (*).
Les myopies moyennes entre - 2.00 et - 6.00 dioptries.
Les fortes myopies au delà de -6.00 dioptries.

(*) La dioptrie est une unité de mesure caractérisant la valeur du défaut visuel et donc du verre qui sera chargé de le compenser.

Si votre enfant plisse les yeux pour regarder la télévision, se rapproche de l'écran ou se colle le nez sur son cahier, ces signes sont révélateurs et doivent vous orienter rapidement vers un dépistage ophtalmologique.

Oeil Myope - Image source Essilor

L'Hypermétropie

L'hypermétropie est un défaut visuel qui se caractérise par une vision de loin correcte, mais plus difficile ou plus fatigante de près. Mécaniquement l’œil est trop court pour sa puissance et l'image se forme (virtuellement) au delà de la rétine. Les petites hypermétropies passent facilement inaperçues jusqu'à 30 ou même 40 ans, car l’accommodation permet de compenser naturellement ce défaut au prix d'un effort permanent . Au delà, la fatigue visuelle, la difficulté de concentration en vision proche sont des signes révélateurs, et il faudra soulager le défaut par une correction appropriée.

Les hypermétropes moyens et forts seront corrigé dès le plus jeune age, le strabisme des enfants étant un signe révélateur incontournable.

Les hypermétropes sont classés en 3 catégories:

Les hypermétropes faibles entre 0 et + 2.00 dioptries (*).
Les hypermétropes moyens entre + 2.00 et + 6.00 dioptries.
Les forts hypermétropes au delà de + 6.00 dioptries.

(*) La dioptrie est une unité de mesure caractérisant la valeur du défaut visuel et donc du verre qui sera chargé de le compenser.

L'Hypermétropie

L'Astigmatisme

L'astigmatisme est un défaut généralement associé à la myopie ou à l'hypermétropie. Mécaniquement, il est principalement du à un défaut de courbure de la cornée qui est plus ou moins ovalisée au lieu d'être sphérique.

L'astigmatisme entraine une perte des détails (de loin comme de près), une diminution des contrastes, une confusion des signes proches comme un 0 et 8 ou un H et N. Cela entraine une fatigue visuelle, maux de tête et chez les plus jeunes, un retard dans l'apprentissage de la lecture.

L'Astigmatisme

La presbytie

Ce n'est un défaut structurel de l’œil, mais un problème lié au vieillissement. Au delà de 45 - 50 ans, la souplesse des cristallins, qui permettait l’accommodation, diminue, ce qui entraine une difficulté croissante pour voir de près. La presbytie se rajoute aux éventuels défauts de myopie, hypermétropie et astigmatisme.

Les signes avant-coureurs de la presbytie sont le besoin de tendre les bras pour lire, chercher la lumière vive ... .

Plusieurs solutions existent pour compenser la presbytie. La plus rudimentaire, simples verres de lecture qui ne permettent pas de voir au delà de 40 cm, les verres de mi distance qui permettent d'entendre la plage d'utilisation à 80 ou 100cm autour de soi et la plus complète, les verres progressifs qui permettent une vision nette à toutes distances.